Vernithèque

Une vernithèque ? Kézako ?

Tout simplement une bibliothèque pour les vernis ! J’ai environ 180 vernis à ongles… Il fallait bien que je finisse par trouver une solution pour les ranger !

Vernithèque

Eh oui, cette photo date… J’ai encore plus de vernis maintenant !

Je me suis donc décidée à fabriquer ma vernithèque. Elle est loin d’être parfaite (et il faut que je trouve le temps de la peindre), mais elle remplit très bien sa fonction ! Quoi qu’en fait, j’aurais dû rajouter quelques étagères car elle commence déjà à déborder…

   Les étapes de la création :

Après avoir fait un patron avec les mesures que je souhaitais sur papier, je suis allée dans un magasin de bricolage acheter tout ce qu’il me fallait : des planches de contreplaqué et des tasseaux en bois. J’ai scié le contreplaqué et les tasseaux aux mesures que j’avais choisies et je les ai rapidement poncées au papier de verre fin.

Vernithèque

A l’aide d’un pistolet à colle, j’ai collé toutes mes planches (étagères) sur le fond de la vernithèque.

Vernithèque

Puis j’ai enfin collé les bords. N’hésitez pas à demander un petit coup de main dans votre entourage, la colle du pistolet à colle sèche très vite et il faut positionner correctement les planches ! N’hésitez pas à renforcer les étagère avec quelques pointes plantées au dos de la vernithèque.

Vernithèque

Et voilà ! Plus qu’à peindre (ce que je n’ai toujours pas fait…) et à remplir ! Et vous avez une chouette vernithèque pour exposer vos petits chouchous !

Vernithèque

   Petites astuces :

  • Je ne me souviens plus exactement pour combien j’en ai eu à fabriquer cette vernithèque. Mais disons que le bois + les outils (je n’avais ni scie, ni papier de verre, ni pistolet à colle…) m’ont coûté grand maximum 50€.
  • N’oubliez pas de prendre comme référence le plus grand de vos vernis pour l’espacement entre les étagères !
  • N’hésitez pas à voir (très très) large en nombre d’étagères… eh oui, quelques mois à peine après la conception de ma vernithèque, elle déborde ! J’ai même bricolé de petites étagères supplémentaires pour les vernis Kiko (voir photo en haut de l’article) mais ça ne suffit plus…
  • Montrez votre patron à des personnes de votre entourage qui s’y connaissent un peu en bricolage. Quand on débute, on peut oublier un détail tout bête mais qui peut avoir son importance une fois qu’on s’est bien embêté à découper toutes les planches… (Ouf ! Ca n’a pas été mon cas).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *